Le pet vaginal

Il était une fois 2 amies sur une cour de récréation: Rose Francette et Frédeline. A l’école, ces filles de même âge partageaient souvent leurs idées. Les amies de Rose Francette la prenaient pour une connaisseuse parce qu’officiellement, elle avait un copain. Un beau jour pendant même des heures de cours, Frédeline chuchota à l’oreille de Rose Francette : « hey, j’ai quelque chose à te demander après le cours. » Rose Francette acquiesça de la tête en disant qu’il n’y a pas de problème. Quelques minutes après, puisque la prof était sur le point de finir son exposé, les deux commères se retrouvaient sur la cour. Tout à coup, Frédeline rejoint Rose Francette tout en lui demandant si elle était disponible. Je suis toute à toi, Frédeline, répliqua Rose Francette. Okay. Tu sais, Rose Francette ? Quoi? Répondait cette dernière. Frédeline avait tout le mal du monde à pouvoir s’exprimer. Finalement, elle lâcha à sa copine : Okay. Tu sais ? Rose Francette commençait à être irritée et a clairement montré son impatience à son amie en lui disant : « veux-tu parler ou quoi ? » « Bon okay, okay, Rose Francette. Te connaissant tu vas mourir de rire. » Frédeline, je t’écoute ! Disait Rose Francette. « Oui, tu sais ? Je ne sais par où commencer. » « A ta place, chère Frédeline, je commencerais par le commencement. » Enchaina Rose Francette. » Ok. Tu sais ? A chaque fois que j’ai fait l’amour avec Pipo mon amant, il me tourne le dos et après j’ai une mauvaise sensation et je pète dans mon vagin. »
Par ironie, sans doute, Rose Francette demanda à sa commère de lui dire ça en créole. « Tu es triviale, ma chère ! » Reprit l’autre commère. » Mwen vle diw ke leu Pipo pandiem poul fe bagay avem leu li fini mwen santi map fe pèt nan vagin mwen. »
Cette histoire vraie, amis du Savoir et des Connaissances, m’a été racontée par quelqu’une proche de ces deux amies. Ayant estimé l’importance de la partager avec les membres du groupe et d’y faire lumière un peu, j’ai demandé à mon amie l’autorisation de le faire.
En fait, c’est quoi le pet vaginal ?
Le pet vaginal (flatus vaginalis en latin) est une émission d’air du vagin provoquant un bruit proche du « prout » émis lors des flatulences anales. Ce bruit surprenant et gênant survient généralement lors des rapports sexuels.
Est-il différent du pet traditionnel ?

Bien que le bruit soit le même, ce n’est pas une véritable flatulence puisque le pet vaginal ne résulte pas d’une fermentation de bactéries. Le pet anal, lui, résulte d’une accumulation de gaz dans les intestins générés par la digestion. Cela engendre des ballonnements et le moyen de soulager les tensions abdominales est de libérer ces gaz. D’où le prout. Le vagin, quant à lui, n’est pas du tout en lien avec l’appareil digestif, d’où l’absence d’odeur lors des pets vaginaux.
A quoi est-il dû ?

Le plus souvent, il résulte d’une diminution du tonus musculaire (hypotonie musculaire) des parois du vagin qui n’entourent pas bien le pénis lors d’un rapport sexuel. Cela favorise l’entrée d’air dans le vagin. Le vagin est une cavité et n’a pas pour vocation de garder de l’air, il le rejette dès qu’il y a une possibilité.
Les hypotonies sont plus fréquentes chez les femmes qui ont accouché plusieurs fois car « l’entrée » du vagin est plus détendue. Cependant, il arrive que des jeunes filles connaissent aussi cette situation. Dans ce cas, une forte lubrification vaginale peut accentuer le phénomène : le vagin étant bien « glissant », l’air y pénètre plus facilement. Certaines positions sexuelles le favorisent aussi.

Comment y remédier ?

Si cela ne se produit que de temps en temps, rien de tel que de dédramatiser et d’en rire avec son partenaire (peu à peu, avec le temps, on se sent plus à l’aise) ! Une fois rassurés sur l’origine de ce pet (car s’il est vaginal il est sans odeur rappelons-le !), les deux amoureux pourront reprendre tranquillement leur activité.
Si ce phénomène se répète de façon plus systématique et qu’une profonde gêne s’installe, alors il est peut-être nécessaire de consulter une kinésithérapeute spécialisée dans la rééducation périnéale. En effet, le périnée est un « plancher » musculaire sur lequel repose beaucoup d’organes et parfois un manque de tonus dans ce plancher induit des inconforts comme les pets vaginaux.